La violence envers les enfants

Elle désigne l’ensemble de différents agissements qui a pour objectif de mal traiter les enfants. Dans la majorité des cas, l’auteur de la violence est souvent un parent. Sachez que le mauvais traitement effectué a des impacts négatifs à l’égard du concerné, car il met en danger sa sécurité, sa survie, son estime de soi, sa croissance et son développement.

Types de violences envers les enfants

De nos jours, la maltraitance peut prendre plusieurs formes comme :

  • La violence physique, c’est l’utilisation intentionnelle de la force envers un enfant sans défense et cela peut entraîner un préjudice corporel. Elle se manifeste par des comportements par exemple, étouffer, donner des coups de pied, tenir l’enfant sous l’eau, brûler et autres.
  • La violence psychologique, ce sont des actes ou omissions qui blessent l’estime personnelle de la victime et cela provoque des troubles comportementaux et émotionnels. Nous pouvons énumérer par exemple, l’intimidation, les menaces verbales, l’exploitation, le dénigrement et autres.
  • La violence sexuelle qui comprend le harcèlement sexuel et l’activité sexuelle. Il existe deux types d’abus sexuel : avec contact par exemple, forcer un enfant à toucher les parties sexuelles d’une autre personne et sans contact comme forcer l’enfant à regarder des vidéos pornographiques.
  • La négligence qui est invoquée quand les besoins fondamentaux d’un enfant ne sont pas satisfaits tels que l’habillement, la nourriture, l’éducation, les soins médicaux, la bonne hygiène, le milieu sécuritaire, le repos suffisant et autres.

Signes de mauvais traitements

Dans la vie quotidienne, il est vraiment difficile pour les enfants victimes de négligence ou maltraitance de signaler le problème à une autre personne. C’est pour cette raison qu’il est important de savoir les différentes caractéristiques de mauvais traitements et en même temps de connaître les dispositions à faire. Nous allons démontrer quelques manifestations de signes de violence envers les enfants :

  • Timidité extrême, sentiments de culpabilité, crainte des étrangers, cauchemars intenses répétitifs, anxiété, solitude, honte, trouble d’angoisse de séparation, attitude très dépendante, crainte des personnes qui sont de même sexe que l’auteur de l’acte ;
  • Perte de confiance envers les autres, bagarres avec les camarades, école buissonnière, pensées non désirées, sentiment de ne pas avoir le contrôle, prise des drogues et alcools, fugues, sentiments de stigmatisation ;
  • Retard dans le développement, pensées suicidaires, estime de soi très faible, difficulté à résoudre des problèmes, hauts niveaux de colère et d’agression, problèmes relationnels et autres.

Notons que les dommages peuvent être observés durant toute la vie de l’enfant. Et ce dernier est susceptible de vivre des relations violentes une fois devenues adultes.

Prévention et lutte contre la violence vis-à-vis des enfants

La maltraitance des enfants est un fléau omniprésent dans notre vie quotidienne et donc, une affaire de tout un chacun. Pour que cela cesse, nous devons protéger les enfants, intervenir et prévenir tous actes de violence à leur égard. L’État a mis en place de nombreuses lois pour la protection de l’enfant et a ratifié la convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant. Nous avons aussi les différents programmes comme la formation et l’éducation des jeunes et des adultes dans le but de prévenir la violence et la négligence contre les concernés. Il y a également la mise en œuvre des numéros verts pour les victimes et donner  des informations concernant un cas observé dans la société.

Written By
More from Maya Straton

Formation droit : décryptage des formations juridiques pour devenir professionnel du droit

Pour protéger ses intérêts autant sur le plan commercial, social que fiscal,...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *