Toucher le chômage est un droit

En cas de perte d’emploi, afin de subvenir à vos besoins quotidiens, vous avez droit à un revenu de remplacement. Toutefois, pour bénéficier de l’allocation d’aide au retour à l’emploi, quelques conditions doivent être réunies. Mais il est aussi important de savoir combien allez-vous toucher et durant combien de temps ?

Qui a droit à l’allocation chômage ?

L’assurance chômage est un droit qui revient à un actif privé d’emploi. Ce dispositif va lui permettre de percevoir une allocation temporaire pour vivre au quotidien. L’allocation chômage est accessible aux chômeurs ayant involontairement perdu leur emploi, après avoir travaillé pendant plusieurs mois. Depuis, le 1er janvier 2019, l’allocation d’assurance chômage revient aussi aux :

  • Travailleurs dont la privation d’emploi volontaire résulte d’une démission.
  • Personnes aptes au travail et recherchant un emploi.

Toutefois, vous devez remplir deux conditions :

  • Satisfaire à des conditions d’activité antérieure spécifiques.
  • Poursuivre un projet de reconversion professionnelle sollicitant le suivi d’une formation ou un projet de création ou de reprise d’une entreprise. Ce projet doit obligatoirement présenter un caractère réel et sérieux attesté par la commission paritaire interprofessionnelle régionale.

Depuis le 1er janvier 2019, les travailleurs indépendants peuvent aussi prétendre à l’allocation des travailleurs indépendants, sous certaines conditions.

Certains cas de perte d’emploi sont non couverts

Pour pouvoir être indemnisé, il faut déjà avoir perdu son emploi à la suite d’une rupture conventionnelle, d’un licenciement ou bien à l’issue d’un CDD ou d’un contrat d’intérim. Vous toucherez le chômage suite à une démission dite légitime par exemple dans le cas d’une démission pour suivre votre conjoint muté. Pour l’instant, la prise en charge du chômeur est refusée par Pôle emploi en dehors de ces situations. Toutefois, depuis le 1er janvier 2019, la démission, autre que les cas de démission légitime, ouvre droit au chômage mais sous certaines conditions.

Combien de temps faut-il avoir cotisé ?

Pour pouvoir bénéficier de l’allocation, vous devez justifier au minimum de 88 jours travaillés ou 610 heures travaillées durant les 28 derniers mois ou les 36 derniers mois pour les personnes de 53 ans et plus. Votre durée de cotisation déterminera votre durée d’indemnisation.

Au maximum, le versement de l’allocation chômage peut atteindre

  • 24 mois si vous avez moins de 53 ans.
  • 30 mois si vous avez entre 53 ans et 55 ans.
  • 36 mois si vous avez 55 ans et plus.

Combien vous allez toucher et quand va commencer votre indemnisation ?

Vos derniers salaires perçus et le temps de travail que vous avez accompli au cours de la période d’affiliation détermineront le montant de votre allocation. Toutefois, un seuil minimum d’allocation est prévu ainsi qu’un plafond, et ce dernier avoisine dans les 75% du salaire de référence. Si vous placez une demande, vous pouvez percevoir une avance sur le montant de vos allocations.

Les allocations chômage ne sont pas directement versées dès la perte d’emploi. Un délai d’attente automatique de 7 jours, appelé délai de carence s’applique. À cela s’ajoute un différé d’indemnisation “congés payés” et un différé d’indemnisation spécifique (éventuellement). Le démarrage de votre prise en charge au titre de l’indemnisation chômage peut être retardé si les indemnités touchées au titre des congés payés non pris et celles qui résultent de la rupture du contrat sont élevées. Ce délai de carence est plafonné à 150 jours.

Trouver une mutuelle adaptée à son profil

Il n’y a aucune situation personnelle qui doive empêcher de souscrire à une complémentaire santé. Que vous soyez étudiant, salarié, indépendant ou même sans-emploi, vous devez absolument en posséder une. L’assurance-maladie ne prend pas en charge l’intégralité des frais médicaux, notamment en cas d’hospitalisation ou pour une consultation de spécialistes. Or, un problème médical est vite arrivé, et mieux vaut être bien protégé pour ne pas avoir à trop débourser de sa poche. Il est possible de suivre ce lien pour trouver facilement une mutuelle santé pour les personnes sans emploi, à un prix accessible.

En effet, ce lien va vous permettre d’utiliser un comparateur, qui va analyser des dizaines d’offres d’assureurs différents, en seulement quelques minutes. Cela vous permettre de facilement choisir votre complémentaire santé, en fonction du prix et des garanties. Il est important de bien remplir le questionnaire d’informations pour avoir des offres qui correspondent parfaitement à votre profil. Si vous souhaitez seulement le minimum de garanties, vous serez déjà mieux remboursé pour l’achat de médicaments, la consultation de spécialistes ou encore pour un séjour à l’hôpital. Et vous pourrez également payer le meilleur prix chaque mois pour ces garanties.

Si vous avez des besoins spécifiques en termes de soins médicaux, il faudra bien l’indiquer dans le questionnaire. Vous pouvez avoir des besoins dentaires, en optique ou encore en auditif. Si vous le souhaitez, vous pourrez ainsi choisir une mutuelle qui vous donnera des meilleurs remboursements en cas de consultation d’un spécialiste dans l’un de ces domaines. De même, vous serez mieux remboursé si vous achetez des lunettes, ou si vous devez vous faire opérer. Une mutuelle peut facilement se changer, tout comme les garanties qu’elle comporte. Ainsi, vous pourrez toujours adapter votre mutuelle santé à vos besoins qui évoluent toujours.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*