Toucher le chômage est un droit

En cas de perte d’emploi, afin de subvenir à vos besoins quotidiens, vous avez droit à un revenu de remplacement. Toutefois, pour bénéficier de l’allocation d’aide au retour à l’emploi, quelques conditions doivent être réunies. Mais il est aussi important de savoir combien allez-vous toucher et durant combien de temps ?

Qui a droit à l’allocation chômage ?

L’assurance chômage est un droit qui revient à un actif privé d’emploi. Ce dispositif va lui permettre de percevoir une allocation temporaire pour vivre au quotidien. L’allocation chômage est accessible aux chômeurs ayant involontairement perdu leur emploi, après avoir travaillé pendant plusieurs mois. Depuis, le 1er janvier 2019, l’allocation d’assurance chômage revient aussi aux :

  • Travailleurs dont la privation d’emploi volontaire résulte d’une démission.
  • Personnes aptes au travail et recherchant un emploi.

Toutefois, vous devez remplir deux conditions :

  • Satisfaire à des conditions d’activité antérieure spécifiques.
  • Poursuivre un projet de reconversion professionnelle sollicitant le suivi d’une formation ou un projet de création ou de reprise d’une entreprise. Ce projet doit obligatoirement présenter un caractère réel et sérieux attesté par la commission paritaire interprofessionnelle régionale.

Depuis le 1er janvier 2019, les travailleurs indépendants peuvent aussi prétendre à l’allocation des travailleurs indépendants, sous certaines conditions.

Certains cas de perte d’emploi sont non couverts

Pour pouvoir être indemnisé, il faut déjà avoir perdu son emploi à la suite d’une rupture conventionnelle, d’un licenciement ou bien à l’issue d’un CDD ou d’un contrat d’intérim. Vous toucherez le chômage suite à une démission dite légitime par exemple dans le cas d’une démission pour suivre votre conjoint muté. Pour l’instant, la prise en charge du chômeur est refusée par Pôle emploi en dehors de ces situations. Toutefois, depuis le 1er janvier 2019, la démission, autre que les cas de démission légitime, ouvre droit au chômage mais sous certaines conditions.

Combien de temps faut-il avoir cotisé ?

Pour pouvoir bénéficier de l’allocation, vous devez justifier au minimum de 88 jours travaillés ou 610 heures travaillées durant les 28 derniers mois ou les 36 derniers mois pour les personnes de 53 ans et plus. Votre durée de cotisation déterminera votre durée d’indemnisation.

Au maximum, le versement de l’allocation chômage peut atteindre

  • 24 mois si vous avez moins de 53 ans.
  • 30 mois si vous avez entre 53 ans et 55 ans.
  • 36 mois si vous avez 55 ans et plus.

Combien vous allez toucher et quand va commencer votre indemnisation ?

Vos derniers salaires perçus et le temps de travail que vous avez accompli au cours de la période d’affiliation détermineront le montant de votre allocation. Toutefois, un seuil minimum d’allocation est prévu ainsi qu’un plafond, et ce dernier avoisine dans les 75% du salaire de référence. Si vous placez une demande, vous pouvez percevoir une avance sur le montant de vos allocations.

Les allocations chômage ne sont pas directement versées dès la perte d’emploi. Un délai d’attente automatique de 7 jours, appelé délai de carence s’applique. À cela s’ajoute un différé d’indemnisation “congés payés” et un différé d’indemnisation spécifique (éventuellement). Le démarrage de votre prise en charge au titre de l’indemnisation chômage peut être retardé si les indemnités touchées au titre des congés payés non pris et celles qui résultent de la rupture du contrat sont élevées. Ce délai de carence est plafonné à 150 jours.

Written By
More from Maya Straton

Loi : principe, élaboration et vote

À moins d’êtres très informés, la plupart d’entre nous ne savent pas...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *