Comment devenir un procureur ?

Le procureur, le substitut du procureur et l’avocat sont des magistrats du parquet qui défendent les intérêts de la société, et veillent au respect de l’ordre public. Le métier de procureur est un métier prestigieux qui couronne les longues années  d’études juridiques.

Description du métier

De manière générale, le procureur est en charge de la direction des actions de la police judiciaire en dehors du fait que c’est un agent public de l’Etat qui défend symboliquement les intérêts du public.  Placé sous l’autorité du procureur général et du Garde des Sceaux, il peut être sollicité en cas de plainte déposée. Il peut alors plaider devant la cour pour réclamer une peine au nom du ministère public qu’il représente. En dirigeant l’action de la police judiciaire, il est le responsable qui fait procéder à tous les actes de poursuite, de recherche  d’arrestation, et de mise en garde vue des personnes ayant commis des infractions pénales. Il contrôle également les éventuelles prolongations en garde vue de ces derniers. Il peut alors se déplacer sur les lieux pour une constatation et pour prendre connaissance du contexte du délit ou crime. C’est lui qui rencontre la presse pour les informer de la situation. Il est aussi le seul qui peut prendre une décision suite à des infractions et peut rendre un verdict comme :

  • Classer une affaire sans suite dans le cas où l’accusé n’a pas été identifié  par exemple
  • Mettre en œuvre des mesures alternatives aux poursuites
  • Renvoyer une personne devant le tribunal pour des contraventions ou délits
  • Ouvrir une information judiciaire pour crimes ou délits et saisir un juge d’instruction qui va enquêter

C’est un métier qui demande une très grande disponibilité puisque la police judiciaire travaille 24h/24 et doit trouver un interlocuteur à tout moment. D’où la mise en place des substituts.

Qualité requise pour devenir procureur

  • Gout de responsabilité
  • Capacité de prendre des décisions souvent difficiles et ayant des conséquences
  • Ayant un sens aigu de l’équité et de la justice
  • Grande disponibilité
  • Résistance au stress
  • Rigueur et diplomatie
  •  Un esprit de synthèse et d’analyse

Étude et Formation

Après l’obtention du bac général s’ensuivent 4 années d’études juridiques à l’université dans une branche du droit. Il est également possible d’étudier à l’Institut d’études politiques (IEP) ou par une école normale supérieure. Après l’obtention d’un master 1 en droit, ou d’un diplôme d’IEP ou d’un certificat attestant la fin des études à l’école normale supérieure, il existe une seule voie d’accès à la profession : L’École nationale de la magistrature dont le siège est à Bordeaux. 

Trois concours permettent d’accéder à l’ENM

  • 1er concours (concours externe), pour les candidats de nationalité française et âgé de moins de 31 ans
  • 2ème concours (concours interne) pour les fonctionnaires (État, collectivités territoriales) âgés de 48 ans et 5 mois au maximum et les militaires justifiant de 4 années au moins de services
  • 3ème concours : il est ouvert aux personnes ayant moins de 40 ans et justifiant de 8 années d’activité professionnelle dans le domaine privé, d’un mandat d’élu local, ou de l’exercice de fonctions juridictionnelles à titre non professionnel

À noter qu’il est possible de se présenter 3 fois à chaque concours en cas d’échec. Et la formation à l’ENM est rémunérée et dure 31 mois. L’élève sera donc appelé « auditeur de la justice ».

Written By
More from Maya Straton

Les responsabilités méconnues des avocats des demandeurs

L’avocat d’un demandeur, ou plaignant est un avocat qui représente des personnes...
Read More